Nos propositions
Picture1.png

Nous rencontrons chaque jour des jeunes qui font face à leurs ambitions et n’attendent plus qu’une main tendue pour révéler leur potentiel.

C’est suite à ces interactions qu’il nous paraissait indispensable de porter les propositions qui – demain – changeront leur quotidien.

Retrouvez les ici sur notre pétition change.org 

Celles-ci s’articulent autour de 5 axes :

Nos propositions :

 

1 - Porter le sujet de l’employabilité des jeunes issus de l’ASE au cœur des élections départementales de juin 2021
Nous souhaitons mettre les futurs conseillers départementaux face à leurs responsabilités d’allocation des budgets en faveur de l’aide sociale.

2 - Garantir aux élus de la République l’accès aux centres de l’ASE
Au-delà du caractère symbolique de cette mesure de transparence, nous souhaitons que nos élus puissent à tout moment se rendre compte par eux-mêmes et alerter les citoyens de l’urgence à agir. Depuis la loi du 15 juin 2000, les élus peuvent visiter à l’improviste les prisons : pourquoi en irait-il différemment des foyers de l’ASE ?

3 - Rendre obligatoire le contrat jeune majeur jusque 21 ans pour les jeunes qui en font la demande et permettre sa prolongation automatique en cas de poursuite d’études
L’âge moyen du premier emploi s’établit désormais à 22 ans. Nous souhaitons dès lors que la République honore sa promesse originelle d’égalité en ne demandant pas plus à ceux qui ont moins. À travers cette mesure, nous souhaitons rendre possibles les études longues alors que seuls 5-6% des jeunes issus de l’ASE entreprennent actuellement des études supérieures.

4 - Promouvoir le recrutement de jeunes issus de l’ASE au sein du monde des entreprises
Nous souhaitons à court terme l’instauration de quotas d’entretiens afin de donner à ces jeunes l’opportunité dont ils manquent souvent de faire valoir tout leur potentiel. A plus long terme, nous prônons l’instauration d’un système complet de prime à l’embauche (et particulièrement dans le cadre de stages) afin de soutenir les employeurs engagés dans cette démarche citoyenne.

5 - Encourager et renforcer les partenariats entre les centres de l’ASE et les acteurs de l’insertion socio-professionnelle
Nous souhaitons une structuration de l’offre et de la demande d’opportunités professionnelles en concertation avec les acteurs de l’insertion reconnus localement (agences d’intérim, référencement des annonces etc.) afin d’élargir encore le champ des possibles pour les jeunes issus de l’ASE.

Ce que nous voulons

Un contrat jeune majeur automatique et prolongeable pendant les études

Un quota minimum d'entretiens accordés au sein des entreprise

Création d'une prime à l'embauche

Pour nous soutenir:

Merci de votre soutien !